MERCREDI 10 / 03

Publié le par Cie l'escalier

_ 19H00 / CCAM - Vandoeuvre - TABLE RONDE
Autour de l’oeuvre cinématographique
de Marguerite DURAS


En présence de comédiens, réalisateurs, critiques,
universitaires…
Avec l’accord de principe de B. Jacquot (réalisateur), J-M. Frodon
(critique de cinéma), J. Cleder (universitaire), M. Lonsdale
(comédien)


Benoît Jacquot, réalisateur, a été l’assistant de Marguerite DURAS sur
Nathalie Granger.
Jean-Michel Frodon, dans Les Cahiers du cinéma évoque l’oeuvre « variée et
inégale » d’un cinéaste « qui croit très fort au réel, très fort à la littérature, et
très fort à l’inconscient ». L’influence de Robert Bresson est manifeste dans
ses premiers films comme L’assassin musicien (1975). Benoît Jacquot alterne
gros budgets avec des stars (Pas de scandale, Adolphe) avec des productions
beaucoup moins coûteuses (L’Intouchable, tourné en Inde en caméra vidéo).
Ses personnages principaux sont souvent des femmes. Il a réalisé, entre autres,
Villa Amalia, L’Ecole de la chair, Les Ailes de la colombe, La Fille seule, La
Désenchantée, Le 7e ciel, A tout de suite, ...


Jean-Michel Frodon, journaliste, critique, historien de cinéma.
Journaliste et critique de cinéma depuis 1983, à l’hebdomadaire Le Point
(1983-1990), au quotidien Le Monde (1990-2003), directeur de la rédaction
des Cahiers du cinéma (2003-2009). Depuis 2009, chroniqueur sur le site
www.Slate.fr. A publié, entre autres, L’âge moderne du cinéma français (Flammarion,
1995), Le Cinéma vers son deuxième siècle (Co-dir.) (Le Monde Editions,
1996), Conversation avec Woody Allen (Plon, 2000), L’Horizon cinéma
(Cahiers du cinéma, 2005), Robert Bresson (Cahiers du cinéma, 2008), Gilles
Deleuze et les images
(co-dir. Cahiers du cinéma/INA, 2008), Amos Gitai,
Genèses
(avec Amos Gitai et Marie-José Sanselme. Gallimard, 2009).

Jean Cleder, maître de conférences en littérature générale et comparée
(Université Rennes 2).
Travaille sur les relations entre littérature et cinéma, en particulier sur les
problèmes de l’adaptation et sur la représentation de l’Histoire. Il a publié par
ailleurs Proust et les images (en collaboration avec Jean-Pierre Montier, P.U.R.,
2003), ainsi que des livres d’entretien : Marguerite DURAS : Trajectoires
d’une écriture
(Le Bord de l’eau, 2006), Éric Rohmer : Évidence et ambiguïté
du cinéma
(Le Bord de l’eau, 2007), Détours et métissages : le cinéma de
Benoit Jacquot
(Le Bord de l’eau, 2008). Il a publié également des articles sur
l’oeuvre de Marguerite DURAS, Jean-Luc Godard, Peter Handke, Franz Kafka,
Marcel Proust, Éric Rohmer, Jean Rouch, J. R. R. Tolkien, Wim Wenders, etc.

Michaël Lonsdale
, comédien.
Il est l’inoubliable Vice-consul d’India Song de Marguerite DURAS. Il a aussi
bien joué pour des metteurs en scène comme Welles, Truffaut, Losey, Malle,
Buñuel, Mocky ou Eustache que joué au théâtre des textes contemporains
(Dürrenmatt, Beckett, DURAS…) et participé à des films grand public, dont un
James Bond, Moonraker en 1979.
Michaël Lonsdale a également mis en scène de nombreux textes, dont parmi
les plus récents Marie Madeleine des Frères Martineau et La Nuit de Marina
Tsvetaïeva. Il a aussi prêté sa voix à la lecture de grands textes de littérature
et de philosophie.


Voir les photographies de la Table Ronde + l'Homme Atlantique + La mort du Jeune Aviateur Anglais de Benoit JACQUOT


_ 21h00 / CCAM - Vandoeuvre - PROJECTION
L’homme atlantique

1981 • 16 mm • 42’

Réalisation Marguerite DURAS avec Y. Andréa
Il y a dans L’homme atlantique le cri, I’appel à l’Autre au moment
de la mort et de la mort de l’amour ; I’Autre étant regardé par la
caméra, il y a aussi une réflexion sur
le cinéma, le pouvoir du cinéaste,
I’être de l’acteur ; enfin une voix sur
la mort du cinéma et le refus de la
représentation. État bouleversant
d’une recherche extrême.
(Bulletin critique livre français, 1982).

l'homme atlantique


Commenter cet article